Blog

Recette du philtre d’amour

Je précise qu’il vous faudra suivre ces indications ne comportant aucune contre-indication au quotidien, & ce, 365 ou 366 jours par an.
Mélangez à votre convenance:
– une pincée de sel de vie,
– une poignée de désir & la même quantité d’envies,
– ajoutez des mots doux & gentils,
– complétez de tendres câlins,
– souriez à qui croise votre regard,
– adoptez un soupçon de parfum envoûtant,
– éclairez vos yeux d’un brin coquin,
– parlez, écoutez,
– ajoutez une bonne louche de complicité,
– attention, respectez autrui & protégez votre estime de vous,
– donnez & recevez de petites attentions,
– additionnez de quelques éclats de rire,
– saupoudrez d’une pointe d’humour,
– mitonnez avec beaucoup de douceur,
– puis, savourez & croquez à pleines dents!
Pour entretenir le tout, agrémentez vos petits plats de cannelle, céleri, coriandre, estragon, gingembre, ginseng, laurier-sauce, roquette, safran, sarriette, vanille…
Pour réchauffer les coeurs, pensez aux tisanes d’armoise, lavande, mélisse, menthe, origan ou romarin…
Vos alliés seront aussi les mélanges Blatomagos, Suibitis & Suavelos à retrouver sur le site https://dherbesenmailles.com/
Heureuse fête de Saint Valentin & d’amour tous les jours!

Être productrice & militante

Ambiance studieuse … 

Préparation par la lecture & la documentation à ma participation à la réunion de restitution du Projet FloreS les 1er & 2 février prochains.

Ce vaste projet de recherche-action a été initié par l’institut de géographie & de durabilité de l’université de Lausanne, l’AFC (Association Française des Professionnels de la Cueillette de Plantes Sauvages) en partenariat avec le Syndicat SIMPLES (Syndicat Inter-Massifs pour la Production & l’Economie des Simples) auquel j’adhère en qualité de sympathisante, & soutenu par le Conservatoire National des Plantes à Parfum, Médicinales, Aromatiques et Industrielles (CNPMAI), la Fondation Hermès, France Agrimer, le Ministère de l’écologie, du développement durable & de l’énergie, & j’en oublie.

http://www.cueillettes-pro.org/Projet-FloreS-Atelier-4.html

Ce sera l’occasion de rencontrer, d’échanger avec des personnes qui exercent comme moi, des partenaires de la filière associatifs, professionnels & institutionnels, de discuter des enjeux environnementaux & économiques, de notre profession peu ou mal connue, mais, qui contribue à valoriser l’espace rural.

2 cours reportages des sessions antérieures:
https://www.youtube.com/watch?v=OpLYSVZ1mvM&feature=youtu.be
https://www.youtube.com/watch?v=2ibw5VHQyxA

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au gui l’an neuf!

Les voeux D’Herbes en Mailles.

« O ghel an heu ! »

Que germe le blé !

Cette expression d’origine gauloise a évolué vers « Au gui l’an neuf ! » & est porteuse à l’instar de ce rameau de gui de mes vœux formulés de bonne santé, bonheur & prospérité pour les vôtres & vous.

Que germent les idées !

De mon côté, le temps est venu de penser tant aux futures productions de plantes que de travailler sur de nouveaux projets de mailles.

Heureuse année 2018 à tous !

Nouveauté: Les infusettes

Savourez les infusions D’Herbes en Mailles sans contrainte de filtration, à tout moment de la journée, à la maison comme sur votre lieu de travail.

infusettesfab

Comme pour toutes mes productions, je veille à l’impact écologique de ces infusions.

C’est pourquoi j’ai opté pour des ballotins de kraft recyclables & pour un coton bio commercialisé par un producteur Français, de manière à permettre un compostage des infusettes utilisées.

Toutes les plantes utilisées sont issues de mes cultures & cueillettes, séchées & conditionnées par mes soins artisanalement.

Pour la préparation, déposez dans votre tasse une infusette, versez dessus 20 cl d’eau préalablement chauffée, laissez infuser 10 minutes environ & édulcorez au besoin selon vos goûts.

Ces infusions sont vendues en ballotin de 30 infusettes, au prix unitaire de 7.50 €, selon les variétés ci-après:

suavelos

SUAVELOS :

Suavelos est un mot composé de deux étymons gaulois « su- » qui veut dire « bon » & « -avelo », « vent ».

L’origan, le romarin & la lavande composent cette tisane à prendre à tout moment de la journée pour apprécier ses saveurs toniques, aussi porteuse d’un « bon vent » pour votre haleine.

deprosagiios

DEPROSAGIIOS :

Deprosagiios pourrait se traduire par « celui qui cherche la nourriture (depro-) », le gourmand, le glouton.

Dans le savoir populaire, la mélisse, la verveine citronnelle, la camomille matricaire & l’hysope, qui constituent cette tisane, sont réputées pour favoriser la digestion.

Toutefois, que cette tisane de «gourmand» ne vous incite pas abuser trop des bonnes choses & pensez à respecter une hygiène de vie & une alimentation saines.

Être productrice-cueilleuse de plantes…

… des règles & une déontologie.

Suite à la diffusion télévisée d’un reportage hier soir, consacré au métier de cueilleur-producteur de plantes pour tisanes, & des questions de mes abonnés, je me dois de réagir.
En effet, moi aussi, j’ai été surprise par certaines méthodes présentées & avec lesquelles je ne suis pas en accord.
C’est pourquoi je souhaite éclaircir certains points:
* Je me déplace à minima avec mon véhicule pour les points les plus éloignés, & c’est à pied que je rejoins mes stations de cueillette, pour ne pas trop déranger la faune.
* Mes contenants de récoltes sont des sacs en coton de dimension raisonnable pour éviter le tassement des végétaux collectés, & non pas des sacs en bâche & autres seaux en plastique…
*La cueillette s’effectue entièrement manuellement sans arrachage, tout au plus avec un sécateur manuel « désinfecté » à la flamme, sans mettre à nu un arbre comme vu dans le reportage.
Quid du respect des insectes pollinisateurs & de la faune fréquentant cet arbre?
Des massifs d’aubépine disparaissent chaque année, victimes du feu bactérien transmis par des lames lors des coupes abusives sur les bords des chemins.
*Mon mode de cueillette respecte la pérennité & la capacité de reproduction des plantes, sur les stations que je fréquente, même si cela implique plus de marche & de temps pour une quantité plus limitée.
*Je ne démarre une cueillette qu’après la rosée du matin & hors temps de pluie, pour préserver les qualités organoleptiques, les substances actives des plantes & favoriser un séchage régulier.
*Mon temps maximal de cueillette est limité à environ 2 heures jusqu’au retour au séchoir, dans ce même objectif.
*J’assure moi-même un tri manuel & dispose les végétaux en couches fines sur des claies de bois recouvertes d’une toile à beurre pour une déshydratation progressive à température ambiante à l’abri de la lumière, & en assure la surveillance régulière.
J’ai fait le choix d’exercer mon activité à taille humaine, respectant la biodiversité & vous, mes clients.

Certes, cela limite mes potentiels de revenus, mais, je dors sur mes 2 oreilles!

Ce diaporama nécessite JavaScript.